Parole de Kimgoyon, 26 ans, graphiste

Posté par Lea

Kimgoyon
Kimgoyon

L’interview de Kimgoyon, la bricoleuse de typographie

Graphiste de la communauté Creads, Kimgoyon est une créative bidouilleuse qui aime le fait-main, les univers colorés et les traits simples. Fans de typographie et de picto, Kim aime travailler sur des projets à taille humaine et possède déjà une méthode de travail très personnelle. Elle nous fait part de son parcours, de ses envies et de ses projets.

 

logo Kim

Kim aime :
Bricoler, bidouiller, retaper des meubles, coudre…
Les typographies

Kim n’aime pas :
Travailler dans le bruit
Travailler sur des projets « corporate », qu’elle juge trop froids

 

 

De l’orthophonie à l’infographie

C’est en pratiquant son métier d’orthophoniste que Kim a pris conscience de sa passion pour l’image.

J’ai toujours eu un penchant pour l’écriture et pour la langue, ce qui m’a mené au métier d’orthophoniste. Pour faire parler les enfants, j’utilisais des images. Petit à petit, j’ai affiné mes méthodes et mis l’accent sur la simplicité des visuels afin d’inciter les enfants à parler, les inspirer. Un déclic pour moi également : j’ai enfin accepté mon goût pour le visuel et je me suis tournée vers le métier de graphiste. Je me suis dit : Qui sait ? J’ai peut-être ma place ? De cette époque, j’ai conservé un goût pour les pictos qui me permettent de simplifier au maximum pour faire passer des messages par des formes enfantines.

Kim est inspirée :
Malika Favre pour son sens des couleurs et de l’abstraction et sa manière de synthétiser des formes

visuel de malika favre
Kim est inspirée par Malika Favre © Malika Favre

Une formation en motion design aux Gobelins plus tard…

Après avoir été sélectionnée parmi 450 participants (une sélection exigeante où seuls 5% des concourants sont retenus) et suivi un cursus pointu, Kim est immédiatement démarchée.

J’ai tout de suite travaillé comme freelance mais à Paris, je galérais financièrement, il y a énormément de graphistes, la concurrence est rude. J’ai finalement rejoint ma terre natale et tout s’est débloqué. A Lyon, je travaille dans un espace de co-working très inspirant. La plupart des co-workers sont des architectes d’intérieurs, on est dans la même mouvance, la même énergie. Et puis à Lyon, il y a moins de graphistes et je trouve plus facilement des missions.

espace de travail kim
Là où travaille Kim…

La découverte de la plateforme Creads

Si la graphiste avoue être peu active sur la communauté, Creads lui apporte un complément de revenu non négligeable ainsi qu’une diversité de projets.

En fait, c’est ma mère qui a découvert le concept de Creads sur une bannière pub, elle m’a transféré l’adresse en disant « c’est génial, il faut que tu t’inscrives ». J’étais un peu réticente car en école, on nous déconseille ce genre de méthodes.
Finalement, je me suis inscrite et je ne le regrette pas. J’ai pu largement étoffer mon portfolio en participant à pas mal de concours et ça me permet de varier les univers sur lesquels je travaille. Ce n’est pas ma principale source de revenus mais ça me permet d’arrondir les fins de mois en participant à des projets additionnels.

 

Kim a des envies :
Tissu et papier : elle aimerait se développer sur cette activité

site kim
Site web de Kim © Kimgoyon

Enrichir son portfolio avec des univers variés

Kim revient pour nous sur un projet qui lui a particulièrement tenu à cœur : la création de logo d’une marque d’huiles essentielles marocaines.

Ce projet est une bonne illustration de ce que m’apporte Creads au quotidien. Je n’avais jamais travaillé sur une marque de luxe et cet univers m’intéresse. En travaillant sur ce projet, j’ai ajouté une marque positionnée « prestige » dans mon portfolio.
J’ai adoré créer des connexions entre l’univers luxueux et la dimension artisanale autant que faire communiquer les cultures marocaine et française.
Sur ce projet, j’ai effectué un grand travail sur les typographies. Et ça, vraiment, j’adore. J’en choisis une existante et ensuite, je la déstructure, je la bidouille pour me la réapproprier. Au final, ma proposition était basée sur l’utilisation des initiales S et E, avec une typographie proche de la caligraphie arabe. Le résultat se rapproche d’une mouche à rabier.

croquis kim
Carnet de croquis © Kimgoyon


Kim a un secret :

Inkling : un stylo magique qui permet de dessiner à la main sur carnet et de transférer automatiquement ses croquis sur ordinateur.

200 cahiers de croquis !

Kim est assurément une graphiste qui explore, teste, gribouille avant de se lancer. Pour travailler, elle a une méthode bien à elle.

Avant de me lancer dans la création graphique d’un élément, je passe d’abord beaucoup de temps à m’inspirer, à saisir concrètement l’univers sur lequel je vais travailler. J’ai besoin d’avoir les mains dans le cambouis, de travailler « la matière » un peu comme un sculpteur avec un pain de terre. Donc pour chaque client, j’utilise un nouveau carnet sur lequel je dessine des croquis, je note des idées ou des questions. J’en ai plus de 200 désormais ! C’est une sorte de carnet de bord. Je réalise également pour chaque projet une planche avec des images, un moodboard, c’est très inspirant !

Kim ouvre ses mirettes :
Pinterest
Behance
Abduzeedo

Merci, Kimgoyon pour avoir accordé du temps à la rédaction du blog de Creads.

 Si vous voulez travailler avec Kimgoyon, venez faire un tour sur son portfolio. 

Si vous avez un besoin en création graphique, venez découvrir les différents services de Creads. 

N’hésitez pas à suivre l’actualité de Creadssur nos comptes Facebook et LinkedIn.

Et si vous avez aimé l’article, partagez-le autour de vous ! 

Recevez nos conseils chaque mois en remplissant le
formulaire d’inscription à notre newsletter.

S'inscrire à notre newsletter

INSCRIVEZ-VOUS A NOTRE NEWSLETTER

Copyright CREADS 2008-2022 - Motion Design - Vidéos - Copywriting