<   Retour aux articles

Paroles de Freestylo, 58 ans, conceptrice-rédactrice

Posté par Lea | CONSEILS, INSPIRATION, Paroles de créa, Tendance

FAITES NOUS PART DE VOTRE PROJET


Prendre directement RDV avec un expert
Ce vendredi, c’est Freestylo qui se présente pour Paroles de créa et qui ouvre le bal des concours de naming !

 

creads - Parole de créa - conceptrice-rédactrice - Freestylo
Freestylo
Membre de Creads depuis 2009

Salut Freestylo ! Sur Creads tu participes depuis 3 ans à beaucoup de nos concours de naming, et tu as maintenant en ta possession de nombreuses étoiles symboles de tes victoires. Nous te souhaitons donc la bienvenue sur Paroles de créa !

Tout d’abord, tu es la première spécialiste du naming à témoigner dans Paroles de créa ! Nerveuse ?

Non, pas nerveuse mais limite intimidée, surtout par le terme de spécialiste. Je suis quand même flattée, sachant qu’on me donne la parole en premier pour m’exprimer sur ce type de concours.

Peux-tu nous présenter un peu ton parcours professionnel ?

J’ai toujours été attirée par l’art et c’est tout naturellement que je me suis dirigée vers des études en Arts Plastiques. J’ai fait un cursus universitaire à Paris I Sorbonne en Arts & Lettres jusqu’au niveau Maîtrise. Ma maîtrise d’Esthétique portait sur le sujet de « L’idée de monochromie en peinture au XXe siècle ». Je suis ensuite rentrée dans le monde de la publicité en tant que conceptrice-rédactrice en team. Au début j’ai eu la chance de travailler sur des budgets grand public et des marques en vue et j’ai eu à la suite une spécialisation en B to B avec des budgets beaucoup plus techniques, comme le secteur de l’aéronautique et de l’industrie spatiale.
A la suite de ce parcours en agences Conseil, j’ai sauté sans filet pour devenir freelance. J’exerce toujours cette activité de CR, et plus particulièrement dans le domaine de la communication d’entreprise via l’édition ou le web.

Et sur Creads ?

 

Je me suis inscrite fin 2009 et j’ai pas mal ramé pendant un an et demi. Je pensais proposer de bonnes choses, mais ça ne marchait pas. C’est en 2011 que ça s’est débloqué, je n’ai pourtant pas l’impression d’avoir changé de style ou de m’être calibrée pour gagner. J’ai donc découvert le plaisir de la reconnaissance des clients qui adhèrent à ce que l’on fait et propose.

Sur Creads, tu es la spécialiste des naming avec 25 concours gagnés et 25 podiums ! Que penses-tu de ce palmarès ?

 

Après la série noire… La série rose ! Je n’en reviens toujours pas !! Gagner parmi une centaine de propositions relève quand même souvent du miracle. Je bénéficie aussi de beaucoup de soutien de membres de la communauté et les en remercie. C’est important pour le moral !
Je suis très contente de ces résultats et des retours reçus sur tout le travail abattu. C’est quand même du temps et beaucoup de soi que l’on met dans la création, donc je suis très satisfaite… On le serait à moins !
Je me suis découverte cette nouvelle spécialisation qu’est le naming et c’est devenue une corde sensible de plus à mon arc.

Tu es également très appréciée sur Creads pour ta sympathie envers les autres graphistes, et tes remarques constructives. Penses-tu que cette qualité est un plus sur Creads ?

 

Oui, je pense que commenter objectivement est une chose très importante. De mon côté, je n’exerce plus de production visuelle, mais j’adore par contre me rendre sur les galeries des concours de logo ou de design pour voir ce qui se fait. Comme je suis extérieure à ces concours de graphisme, je suis plus libre de soutenir et de commenter avec ma perception, ma sensibilité, mes coups de cœur. C’est aussi très subjectif, car je retombe souvent sur mes graphistes préférés (ils se reconnaîtront…).
Pour ce qui est de commenter du naming, je le fais de moins en moins souvent, sauf quand je repère une sensibilité, une réflexion… quelque chose qui retient mon attention, afin d’encourager le créatif concerné. Je vote aussi systématiquement. Un vote vaut mon adhésion. En tout cas, si je commente c’est pour appuyer des choses évidentes et soutenir des créas qui, sans cela, n’auraient peut-être pas été vues ou reconnues à leur valeur.

Freestylo, tu participes à presque tous les concours de naming. N’es-tu jamais à court d’inspiration ?

 

Si, et plus souvent que ce que l’on croit ! Les fulgurances c’est pas tous les jours (rire) Et je commets aussi des choses pas toujours top. Il m’arrive aussi d’être complètement à côté de la plaque !! L’inspiration, il faut aller la chercher en s’imprégnant du brief et orienter ensuite des pistes de recherche. C’est dans ce cheminement que se dégage un nom, ou pas.
Il y a des sujets qui m’intéressent et m’inspirent plus que d’autres, mais je ne me concentre pas forcément que sur ceux-là.

D’où te viennent toutes ces idées de nom ? As-tu des sources    d’inspiration ? Livres, actualités, ou tout simplement une très bonne connaissance de la langue française ?

 

Je dirais que pour moi l’inspiration est un peu un mot gadget. Bien sûr, je suis nourrie de plein de références acquises et je me ressource régulièrement dans un grand bain d’actus artistiques ou autres. Je pense avoir une bonne culture générale et je m’intéresse aux mots. Dans un naming, c’est une recherche de sens en assemblant en quelque sorte des lettres. C’est un gros travail pour arriver à jongler et trouver quelque chose de cohérent. Si j’avais un « fil rouge », je dirais qu’il faut « du sens et du son ». Pour moi le sens prime. Que ça soit joli, original, musical, tout ça c’est secondaire, même si c’est bien sûr complémentaire. Mes idées de noms viennent après avoir trituré des mots, des syllabes, avoir recherché des sonorités. Et souvent tout se met en ordre et on trouve un nom pertinent et plaisant pour un client.

As-tu un exemple de concours de nom qui t’a particulièrement intéressé ?

 

Oui, un concours récent pour une agence immobilière parisienne pour laquelle j’ai proposé Seineris. Ce qui est marrant c’est que je l’ai remporté alors qu’au début je ne comptais pas y participer. Quand j’ai vu que c’était de l’immobilier, je n’étais pas très motivée. Ce qui m’a fait changer d’avis c’est la demande client qui souhaitait qu’on sorte des clichés de l’immobilier. J’adore Paris et j’ai voulu faire quelque chose de poétique. J’ai « mis en Seine » cette figure emblématique de la capitale en la mariant à une sonorité douce qui rappelle la sérénité.

Freestylo, un petit mot pour la fin ?

 

Oui, en 13 lettres ! Ornithorynque !! Pas facile à placer au scrabble, alors j’en profite ici.


Merci Freestylo et à très bientôt !

 

Si vous voulez travailler avec Freestylo, venez faire un tour sur son portfolio

Si vous avez un besoin en création graphique, venez découvrir les différents services de Creads. 

FAITES NOUS PART DE VOTRE PROJET


Prendre directement RDV avec un expert

Prenez de la hauteur sur vos supports de communications

Recevez nos conseils chaque mois en remplissant le
formulaire d’inscription à notre newsletter.

S'inscrire à notre newsletter

INSCRIVEZ-VOUS A NOTRE NEWSLETTER

Copyright CREADS 2008-2021