<   Retour aux articles

Comment faire une publicité qui marque les esprits ?

Posté par Marin Streichenberger | CONSEILS, INSPIRATION

FAITES NOUS PART DE VOTRE PROJET


Prendre directement RDV avec un expert

Le saviez-vous ? Un individu est exposé en moyenne de 300 à 600 messages publicitaires par jour. Moins de 10 d’entre eux ont une probabilité d’être mémorisée et d’avoir un impact sur son comportement. 

Alors comment faire partie des 2% qui vont marquer les esprits ? On vous explique les meilleures stratégies pour les intégrer.

Le secret pour marquer ? Choquer !

Pour marquer les esprits, choquer est une bonne stratégie. Il s’agit de se positionner différemment pour être vu, les clients potentiels se rappelleront donc de votre marque.

Choquer consiste à faire naître une émotion chez le consommateur, positive ou négative, qui rendra votre publicité mémorable

 Il faut donc s’appuyer sur les émotions et réaliser ainsi une publicité dite à messages transformationnels, soit qui se base sur des éléments non liés aux caractéristiques du produit.

Une pub de la sécurité routière

Pour choquer, vous pouvez utiliser des images choquantes ou culpabiliser le public.

C’est en général ce qui est utilisé par les défenseurs des grandes causes tel que l’environnement, la sécurité routière, les dangers de l’alcool, du tabac… etc. Dans ces campagnes, l’émotion suscitée est une émotion négative, comme la peur, la culpabilité, le dégoût… Des études montrent que le comportement du consommateur va changer face à ces émotions, ainsi si après lui avoir injecté une de ces émotions la publicité lui présente une solution, le consommateur sera beaucoup plus enclin à passer à l’action.

Le principe est donc de déstabiliser le consommateur pour qu’il se soulage en passant à l’action.

Néanmoins, il faut être prudent avec la publicité négative, car s’ils se rappellent de votre marque, ce ne sera pas forcément de manière positive, et, dans ce cas-ci, votre entreprise pourra être victime du fameux “bad buzz”.

Une campagne de Greenpeace qui a connu un “bad buzz”

Mais s’il n’est pas difficile de choquer négativement, il est aussi possible de choquer positivement.

Créer une campagne choc positive pour son entreprise

Le principe reste le même : marquer le consommateur grâce à des émotions (cette fois positives) mais il est désormais plus compliqué car la concurrence est plus rude et il est plus difficile de rester dans la mémoire du consommateur avec des émotions positives

L’arme la plus efficace dans ce genre de publicité est l’humour. On se rappelle tous d’une publicité qui nous a marqué parce qu’elle était drôle, notamment les publicités Axe, ou encore Cetelem. Grâce à leur humour, il a été plus facile pour ces marques de faire connaître leur logos, leurs slogans, leurs produits et services

Une pub Axe “Axe ENERGY – Déclenche la chaos”

A part l’humour, d’autres émotions positives peuvent aussi être sollicitées comme l’empathie, la joie… Coca-Cola est un as en la matière, avec des publicités souvent touchantes, on pense notamment aux publicités pendant les coupes du monde qui ont toujours connu un grand succès pour la marque. 

Une chose à retenir ?

S’il y a bien une chose à retenir pour que sa publicité connaisse un franc succès, c’est d’étonner. Il ne faut pas être dans la demi-mesure, il faut que votre publicité suscite un avis tranché chez le consommateur, même s’il n’aime pas votre publicité, il retiendra tout de même votre marque ce qui peut être positif. 

 De plus, des publicités étonnantes peuvent provoquer un phénomène de buzz marketing, c’est-à-dire qu’elles peuvent entraîner un fort mouvement de bouche à oreille qui aura comme finalité la hausse de vos ventes. La publicité pour le gel Vivel dop “fixation béton” est un bon exemple de ce phénomène.

Une pub qui a marqué les esprits: “Vivel Dop fixation béton”.

FAITES NOUS PART DE VOTRE PROJET


Prendre directement RDV avec un expert

Prenez de la hauteur sur vos supports de communications

Recevez nos conseils chaque mois en remplissant le
formulaire d’inscription à notre newsletter.

S'inscrire à notre newsletter

INSCRIVEZ-VOUS A NOTRE NEWSLETTER

Copyright CREADS 2008-2021