Paroles de Créa – Découvrez l’interview de @DIIPLO !

Posté par Lea

Diiplo graphiste freelance France
Diiplo graphiste freelance France

Aujourd’hui, @Diiplo nous parle donc d’humour, de Charlie Hebdo, de graphisme et surtout de passion ! Et rendez-vous ce soir dès 18h30 à l’agence pour l’apéro de Pâques !

 

Membre Creads depuis Avril 2010
@Diiplo

 

-Bonjour diiplo, d’où vient ce pseudo jurassien ? Peux-tu te présenter à tes camarades et à l’équipe Creads ?

Bonjour et bonjour à tous ! Petit, j’étais passionné d’archéologie, de préhistoire et les dinosaures me fascinaient. Quand il a fallu que je trouve un pseudo et un nom à mon activité, immédiatement mes amis les dinosaures ont refait surface dans mon esprit.

Diiplo

Je souhaitais un nom qui marque, qui parle à tous et qui mieux qu’un Diplodocus peut véhiculer une image positive à travers les âges. Je n’ai pas la prétention de laisser mon empreinte dans le monde de la com’ et du graphisme, mais sur un mal entendu, on ne sait jamais….

Sinon je m’intitule FRÉDÉRIC, j’ai 32 ans, je vis en région parisienne. Je suis devenu graphiste au fil des années et des expériences. Un bac tertiaire, un BTS Communication et une révélation après avoir vu pour la première fois un Mac et Photoshop. J’ai fais mes armes en contrat de qualif dans un boite d’édition en tant que maquettiste. S’en est suivi des petits boulots, des formations, un job de graphiste chez l’annonceur où j’ai beaucoup appris et évolué. Et aujourd’hui indépendant depuis quelques années !

– Une vingtaine de podiums en logo et nom, quels sont ou quel est ton secret ?

Et bien y’a pas de secret… Chaque concours, chaque brief, chaque client est différent, tu tapes dans l’œil du client ou pas, tu tapes dans l’œil des collègues graphistes ou pas…
Je ne participe pas intensivement à chaque concours… Je dois avoir un flash, un déclic dès la première lecture du brief pour me décider à participer, c’est au feeling quoi ! Parfois ça passe, parfois je me plante complètement, mais au moins j’aurais proposé un logo que j’avais envie de réaliser .

Certains graphistes s’adaptent à chaque demande, à chaque brief et je leur tire mon chapeau car moi j’en suis incapable… Bien sûr pour un client traditionnel ma démarche est différente.

 Logo Arcadys by Diiplo

Logo WebNet by Diiplo


– 
Pour toi être graphiste, c’est être…

…complément cinglé… et passionné.

Si tu n’es pas passionné et que tu ne prends pas du kiffe à faire ce métier alors il faut arrêter. Et cinglé parce que les gens extérieurs n’imaginent pas à quel point notre métier est « difficile ». Cette idée reçue du graphiste gentil garçon qui fait joujou avec son ordinateur et ses couleurs me gonfle au plus au point.

– Sur ton site internet, il y a une rubrique « iphonography » peux-tu nous en dire plus ? Comment t’es venue cette passion ?

C’est un moyen de partager, d’exposer les choses, les moments, les endroits qui m’entourent à travers la photo. Les smartphones et leurs applications ont permis l’instantanéité et j’aime croire en l’instant.

Iphonography by Diiplo

Iphonography by Diiplo

– Qu’est ce qui te donne envie de te lever chaque matin ?

Mes enfants.

– Le 1er avril vient juste de passer : as-tu une petite blague à partager avec la communauté ?

Melon et Melèche sont sur un terrain infestés de taupes. Melon cherche la taupe et Melèche le trou.

– Que penses-tu de l’humour et du graphisme ? Peux-tu nous citer certains artistes dont tu apprécies l’humour ?

Le graphisme c’est l’art de véhiculer un message, quel qu’il soit : gai, triste, consensuel, institutionnel, politique, caricatural… Le graphisme et l’humour font bon ménage et c’est tant mieux… Moi je suis très ouvert et tout humour est susceptible de me faire rire : humour noir, potache, salasse… à condition que je comprenne la vanne bien sûr.

Desproges disait : « On peut rire de tout mais pas avec tout le monde ». Je tire donc mon chapeau à Charlie Hebdo, qui malgré les coups de pression et les différents lobbying, perpétue la liberté d’expression à travers le dessin et l’humour.

 

– Peux-tu nous inviter chez toi ?

– Ce soir a lieu l’apéro créatif à l’agence. Est-ce que nous aurons la chance de te croiser ce soir ou la prochaine fois ?

Un jour certainement… mais j’avoue que se rendre sur Paris un vendredi soir depuis la banlieue c’est plutôt galère…

–  Un dernier mot pour la fin ?

« Les passionnés soulèvent le monde, les sceptiques le laissent retomber » d’Albert Guinon.

Vous avez aimé notre article ? Faîtes-le savoir et partagez-le ! Si vous avez une question, tout simplement l’envie de rejoindre notre communauté, contactez l’équipe Creads au 01 55 34 78 85 !

Recevez nos conseils chaque mois en remplissant le
formulaire d’inscription à notre newsletter.

S'inscrire à notre newsletter

INSCRIVEZ-VOUS A NOTRE NEWSLETTER

Copyright CREADS 2008-2022 - Motion Design - Vidéos - Copywriting